top of page

Une usine à rire et à cris d’enfants qui s’amusent !

Une pente à glisser en hiver ou un camp de voile-aviron en été, finalement, c’est comme une usine à rire et à cris d’enfants qui s’amusent. C’est précieux, important et Jeunes Marins Urbains pense qu’il ne faut jamais oublier que ça existe encore et que ça doit continuer d’exister.

Voici quelques anecdotes entendues sur la pente à glisser… -La 2e fois que tu glisses en toboggan avec le même groupe d’enfants et qu’il y en a un qui te dit « Je ne savais pas que les vieux aimaient glisser » -La petite fille appuyée sur la clôture en haut de la pente qui regarde sa mère et lui dit « maman la vie est tellement belle » -La petite fille qui après deux descentes en toboggan, prends son courage à deux mains et te dit « cette-fois on essaye le jump » ! et qui après le fameux « jump » te dit « C’est comme sur un dragon ! » -Les deux petits gars, qui après je ne sais plus combien de descentes, viennent te redonner le toboggan accompagné de leur mère et te disent « merci pour la super après-midi. »

Merci à tous ceux/celles qui appuient Jeunes Marins Urbains



51 vues0 commentaire
bottom of page