JEUNES MARINS URBAINS

Impossible n’est pas marin

Mobiliser les Montréalais.es
Inspirer le Québec

Depuis 2015, Jeunes Marins Urbains (JMU) poursuit sa mission de rapprochement social et maritime en utilisant la construction navale artisanale et la navigation sur le fleuve Saint-Laurent. Aujourd’hui, JMU porte encore plus loin son audacieuse formule de construction-navigation et toutes les forces vives de l’organisme sont maintenant regroupées autour du programme 10 000 enfants sur le fleuve Saint-Laurent. L’objectif long terme du programme est de construire la première flotte Québécoise de voiles-avirons basée sur les rives du Saint-Laurent. La flotte de voiles-avirons est principalement dédiées aux enfants et aux adolescents mais est construite collectivement par des citoyens de tous les quartiers et de tous les âges. Bref, JMU fait ce qu’il fait le mieux : mobiliser les Montréalais.es et inspirer le Québec

 

Une flotte montréalaise qui rêve de partenariat

avec les villes et villages qui bordent le fleuve Saint-Laurent

 

La première phase du programme 10 000 enfants sur le fleuve Saint-Laurent est la construction d’une flotte de voiles-avirons représentant chacun des 19 arrondissements montréalais + 1 pour la ville centre. Grâce au travail du Collectif des bâtisseurs et à l’appui de nombreux partenaires, la construction des 10 premiers voiles-avirons a débuter en mars 2020 et se poursuivra tout l'été au Village au Pied-du-Courant. À long terme, JMU veut étendre sa formule de construction/navigation à l’ensemble des villes et villages qui bordent le fleuve Saint-Laurent.

 

Quelques chiffres ; Une flotte montréalaise de 20 voiles-avirons peut atteindre l’objectif de 10 000 enfants en seulement 12.5 jours, soit 800 personnes chaque jour. 

Équipe de choc
le Collectif des bâtisseurs JMU

Comme un hommage symbolique à la résilience du Québec et à la créativité de ses citoyens, des Montréalais confinés chacun chez soi, continuent tant bien que mal de valoriser le bois de frêne offert par la Ville de Montréal. Ils le découpent, le sablent ou le cintrent, tandis que d'autres soudent ou cousent dans un cabanon derrière la maison, sur une galerie au 2e étage, dans un atelier au sous-sol. Les membres du Collectif des bâtisseurs JMU entretiennent l’espoir et patiemment, en pensant à l’avenir et à l’après Covid-19, ils construisent en pièces détachées, la première flotte québécoise de voiles-avirons.

 

 

Chantier naval de quartier

Les pièces fabriquées par le Collectif des bâtisseurs sont ensuite regroupées au Village au Pied-du-Courant et les Montréalais.es sont invités à assembler les voiles-avirons lors d’un Chantier naval de quartier. Le contexte est bien adapté aux contraintes de distanciation sociale. Un maximum de 3 à 4 participants sont présents au même moment sur le chantier. En moyenne, une trentaine de personnes participent à la construction de chaque voile-aviron.  L’aspect rencontre avec les « visiteurs » est mis en veilleuse tant que la consigne de distanciation sociale demeure. Pour compenser cet important aspect créateur de liens sociaux, JMU diffusera en direct sur les médias sociaux, les moments les plus importants de la construction

Nous n'oublierons jamais cette terrible pandémie. Les milliers d'enfants qui navigueront chaque été avec ces voiles-avirons construits par leurs parents, grands-parents, voisins ou simple inconnu, rappelleront à tous qu’en temps de crise, au Québec, les adultes disent "croiser les doigts nous pouvons, serrer les coudes nous savons, croiser les bras nous ne devons pas".

Quand la tempête survient, entretenir l’espoir devient une obligation, 

Jeunes Marins Urbains a besoin de votre aide. 

Appuyez le programme 10,000 enfants sur le fleuve Saint-Laurent.

Découvrez le programme
10,000 enfants sur le fleuve
Saint-Laurent
  • Noir Icône YouTube

©2020 par Jeunes Marins Urbains.

info@jeunesmarinsurbains.org